Aller à la recherche, « La Prière pour les Familles éprouvées à Sainte On raconte que Christophe Colomb l'a chantée avec les Indiens d'Amérique. L'antienne Salve Regina est une prière catholique, en latin, dédiée à la Vierge Marie. Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Salve, Regína, mater misericórdiae vita, dulcédo et spes nostra, salve Ad te clamámus, éxules fílii Evae. D'autres sources attribuent au saint la composition de toute l'antienne. Dans le film "Le gendarme et les extra-terrestres" (1979), ce chant est entonné par la chorale des sœurs dans une scène où De Funès se trouve dans le couvent (et De Funès se mettant alors à chanter à contre-temps un passage du Requiem). La traduction ci-dessous, originée de la langue latine, est la version officielle approuvée par la Conférence des Evêques Catholiques des États-Unis, bien que le texte anglais ait légèrement changé par rapport au texte européen en éliminant les pronoms archaïques qui ne sont plus utilisés dans l'anglais moderne (La traduction espagnole est restée la même depuis des centaines d'années.). Salve Regina. Salve Regina Lyrics: Salve Regina, Mater misericordiae / Vita, dulcedo et spes nostra, salve / Ad te clamamus, exsules filii Evae / Ad te suspiramus gementes et flentes / In hac lacrimarum valle / Eia Salve, Regina, mater misericordiae: Vita, dulcedo, et spes nostra, salve. D’où vient cette expression ? Le Cantique du « Salve Regina » O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! G C F C G Ad te clamamus, exsules filii Hevae. Mais il n'existe aucun manuscrit avant le XIIe siècle[2]. De nos jours, le manuscrit le plus ancien de cette antienne reste le dit antiphonaire cistercien de Moromond copié vers 1175 et destiné au diocèse de Milan (Bibliothèque nationale de France, nouvelles acquisitions latines no 1412), dans lequel elle était réservée à l'hymne Benedictus ou Magnificat lors de grandes fêtes mariales. O pia! Eja ergo, Advocata nostra, Illos tuos misericordes oculos ad nos converte Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, Nobis, post hoc exilium, ostende. O clemens! Salve Regina. Salut, ô Reine, Mère de Miséricorde, notre vie, notre douceur, et notre espérance, salut. Mais il est possible que la datation puisse remonter à 1135, une procession mariale d'après Pierre le Vénérable[3]. Vita, dulcedo et spes nostra, salve. Ad te clamamus exsules filii Hevae. Lundi 8 août 2016 — Dernier ajout lundi 7 mai 2018. Le réformateur du XVIe siècle Martin Luther trouvait que cette prière exagérait le rôle de Marie dans l'histoire du salut de l'âme[6]. By Fr Linus Clovis. L'antienne Salve Regina est une prière catholique, en latin, dédiée à la Vierge Marie. C’est elle qui va nous aompagner haque jour, en partiulier lors de notre passage de la porte sainte. Aller au menu | O Clemens, O pia, O dulcis (Virgo) Maria. your eyes of mercy toward us;and after this, our exile,show unto us the blessed fruit of your womb, Jesus. Ad te clamamus, exsules filii Hevae, Ad te suspiramus, gementes et flentes In hac lacrimarum valle. Eia, ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte; et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. Salve, Mater misericordiae, Mater Dei et Mater veniae, Mater spei et Mater gratiae, Mater plena sanctae laetitiae Salve, Virgo dignior ceteris, Quae virgines omnes transgrederis Et altius sedes in superis. Salve Regina in latino. - Litanies du Saint Nom de Jésus ». Rédigé par un moine de Triors le 17 janvier 2016 dans Religion. (Amen.) The other three are the Alma Redemptoris Mater (Advent through February 2), the Ave Regina Caelorum (sung from Candlemas until Easter Vigil), and the Regina Caeli (sung during liturgical Easter).It is also prayed/sung after Compline (night prayer) and after the Rosary. O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria. Salve Regina, Mater Misericordiae, Vita, dulcedo, et spes nostra, Salve! Daniel Saulnier (docteur en musicologie médiévale), Thèse de doctorat de Dom Daniel Saulnier (2005). Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis, post hoc exsilium ostende. Ad te suspiramus gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie. La version française du « Salve Regina » : Ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Son incipit littéraire (qui sert de titre) signifie Salut, ô Reine en français. À raison, donc, le « Salve Regina » appelle-t-il Marie « mère de miséricorde ». Album : Adam's Lament. Écoutez de la musique en streaming sans publicité ou achetez des CDs et MP3 maintenant sur Amazon.fr. Turn, then, most gracious advocate, An excellent 11th century Marian hymn. Salve Regina (Mater) misericordiae, Vita, dulcedo, et spes nostra, salve. Le Salve Regina de Francis Poulenc, écrit dans un temps de souffrances (1941) est resté célèbre. The following talk was given on 17 May 2019 at the Rome Life Forum on the theme “City of man vs City of God – Global One World Order vs Christendom”, organised by Voice of the Family. De grâce donc, ô notre Avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux. Salve Regina, Mater Misericordiae . The Salve Regina is the most popular Marion antiphon. O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria. 2. De nombreux autres hymnes nord-américains sont basés sur le texte de Salve Regina[14],[15],[16],[17]. ℣: Ruega por nosotros, Santa Madre de Dios. Voir les pages 75 et 76 des Petits Bollandistes : Conférence des Evêques Catholiques des États-Unis, http://palmus.free.fr/These/These-Titre.htm, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Salve_Regina&oldid=176553850, Portail:Religions et croyances/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Dans le Salve Regina, la piété chrétienne associe Marie à la Miséricorde divine en la saluant comme la Mère de Miséricorde. Les chartreux la chantent chaque jour lors des Vêpres depuis le XIIe siècle. Et Iesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. Elle est un sujet fréquent dans les hymnes des deux pays pour la raison de son patronage ; Salve Regina, le chant médiéval originel, a traversé la mer avec des missionnaires français et espagnols[9],[10] il y a plus de 500 ans et est encore parfois chantée dans sa forme latine d'origine, généralement lors des funérailles d'êtres chers ou de prêtres[11],[12],[13]. A ti suspiramos. Elle est chantée et appartient au répertoire du chant grégorien. par Bernard LE NEEL. gimiendo y llorando en este valle de lágrimas. La dernière modification de cette page a été faite le 13 novembre 2020 à 16:55. De fait, dans l'Église catholique, le langage de la dévotion n'est pas le même que celui des dogmes et cela put l'irriter. Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende. Salve, Regina, Mater misericordiæ, vita, dulcedo, et spes nostra, salve. Eia, ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte; Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. Parfois, le compositeur est attribué à Herman de Reichenau. Le « Salve Regina », véritable salutation à la Vierge, est chanté chaque jour par les Dominicains depuis 1221, les Cisterciens depuis 1251 et les Chartreux depuis le XIIe siècle. O Maria, o Maria, Mater misericordiae. Nous vous saluons, ô Reine, Mère de miséricorde. Voir également sur le « Salve Regina » : Il est cependant probable que la première version des chartreux est plus ancienne : « Salve Regina misericordiæ ... Vitæ dulcedo (douceur de vie) »[2] (voir aussi Rite cartusien). Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. SacrificeOfLove1 Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende. 17 May 2019. O dulcis Virgo Maria! Salve Regina, mater misericordiae: vita, dulcedo, et spes nostra, salve. Salve Regina, Mater misericordiae, Vita dulcedo et spes nostra, salve. G C F G Eia, ergo, Advocata nostra, C F C F G Illos tuos misericordes oculos F C Ad nos converte. Eia ergo, Advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte. En cette année jubilaire, nous venons saluer lors de notre pèlerinage à Lourdes Marie, mère de misériorde. This version is from the CD 'sublime chant'. Aller au contenu | Prière du Salve Regina en latin « Salve, Regina, mater misericordiæ. Le jour de son exécution, le 27 mai 1610, François Ravaillac, assassin de Henri IV demanda au greffier « si le peuple p[ouvait] chanter le Salve Regina. Regina. R. Salve, Mater misericordiae, Mater Dei et mater veniae, Mater spei, et mater gratiae, Mater plena sanctae laetitiae, O Maria ! Nam qui sedet in Patris dextera, Caelum regens et aethera, Intra tua se clausit viscera. Salve, Regina, Mater misericordiæ, vita, dulcedo, et spes nostra, salve. Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis, post hoc exsilium, ostende. Salve, Regina, Mater misericordiae, vita, dulcedo, et spes nostra, salve. The well-known Salve Regina prayer to the Virgin Mary is traditionally sung within the Catholic Church’s Liturgy of the Hours, but throughout musical history, it has been used in many classical settings, including the unforgettable finale of Francis Poulenc’s second opera, Dialogue des carmelites. Eia ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte ; et, Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. To you we cry, poor banished children of Eve;.to you we send up our sighs,weeping and mourning in this valley of tears! Écoutez de la musique en streaming sans publicité ou achetez des CDs et MP3 maintenant sur Amazon.fr. Salve Regina, Mater Misericordiæ. Reine de ceux qui règnent, Vierge immaculée, Mère unique entre les mères , vous avez mis au monde un Fils, et l'on vous appelle le palais sacré du Seigneur : versez donc sur nous les secours abondants du ciel. Vers vous nous élevons nos cris, pauvres exilés, malheureux enfants d'Eve. Le “Salve, Regína” est la plus célèbre des antiennes adressées à Marie. Selon une autre tradition, il se trouvait dans la basilique Notre-Dame d'Avioth (actuellement dans le département de la Meuse) quand il chanta le Salve Regina pour la première fois[5]. Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. Eia ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. Les frères dominicains ont commencé à l'utiliser pendant l'office des Complies en 1221 ; les cisterciens, quant à eux, l'utilisent depuis 1251. Les Cisterciens, eux, la prient depuis 1251 (les trois acclamations finales : « O Clemens, O pia, O dulcis » serait une adjonction de Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153), fondateur de l'ordre des Cisterciens) et les Chartreux la chantent chaque jour lors des Vêpres depuis le XIIe siècle. Et Jesum, benedíctum frucum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde O clemens, o pia, o dulcis Virgo María . Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende. Ad te clamamus, exsules filii [H]evae, Ad te suspiramus, gementes et flentes, In hac lacrimarum valle. Ad te clamamus exsules filii Hevæ, Ad te suspiramus, gementes et flentes. L'Église aurait ensuite décidé d'incorporer ces prières à la fin du Salve[4]. Elle est bien connue cette antienne, chantée en latin. Rit. Son incipit littéraire (qui sert de titre) signifie Salut, ô Reine en français. Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. Le Salve Regina est l'un des cinq antiphonaires (l'Ave Maria, le Magnificat, le Stabat Mater, le Regina Caeli et le Salve Regina) consacrés à la Très Sainte Vierge Marie dans la religion Catholique. Ad te clamamus, exsules filii Hevae. SALVE REGINA Salve, Regina, mater misericordiae. Guillaume Durand, l'un des auteurs liturgiques les plus importants du Moyen Âge, l'a cependant attribuée à Pierre de Monsoro, évêque de Compostelle, en Espagne. Et Jesum, benedíctum frucum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde O clemens, o pia, o dulcis Virgo María. Salve Regina, Mater misericordiae. Ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. ℟: Para que nos hagamos dignos de alcanzar las promesas de Cristo. Eia ergo, Advocata nostra, Illos tuos misericordes oculos Ad nos converte. Salve, Regina, Mater misericordiae - Salut, ô Reine, Mère de miséricorde Je vous salue, Marie, mère de miséricorde ! Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Les deux nations ont un nombre très grand de catholiques. misericordes oculos ad nos converte; Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. in hac lacrimarum valle. History of the Salve Regina Salve, Regina, Mater misericordiae, vita, dulcedo, et spes nostra, salve. Salve, Regina. Eia ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. O clement, O loving, O sweet Virgin Mary! Eia, ergo, advocata nostra, illos tuos. Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte. Ad te clamamus, exsules filii Hevae; Ad te suspiramus gementes et flentes in hac lacrymarum valle. D'autres l'ont aussi attribuée à Adhémar, l'évêque du Puy-en-Velay qui fut le premier à demander la permission d'aller en Croisade[1]. Eia ergo advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. Eia ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. Et Jesum, benedíctum frucum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde O clemens, o pia, o dulcis Virgo María. Mater misericordiae. Salve Regina . C Am G Salve, Regina, mater misericordiae C F C F C Vita, dulcedo, et spes nostra, salve. Vita, dulcedo et spes nostra, salve. Découvrez Salve Regina, Mater Misericordiae de Purcell Consort Of Voices sur Amazon Music. De nombreux compositeurs l'ont mise en musique, sans forcément tenir compte du motif musical original. Vita, dulcedo et spes nostra, salve. Salve, Regina, mater misericordiae. Ad te clamamus exsules filii Hevae, ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. A ti Llamamos los desterrados hijos de Eva. Le pape Léon XIII a prescrit sa récitation, notamment à la fin des messes basses (fin du XIXe siècle). Elle est Reine bien sûr, mais l’auteur Adhémar de Monteil, évêque du Puy au XIè siècle, l’appelle aussitôt mère de miséricorde et ses yeux miséricordieux sont tournés vers nous. Salve, Regína, mater misericórdiae vita, dulcédo et spes nostra, salve Ad te clamámus, éxules fílii Evae. Ea, pues, Señora, abogada nuestra, vuelve a nosotros esos tus ojos misericordiosos; y después de este destierro muéstranos a Jesús, fruto bendito de tu vientre. O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! Ad te clamamus exsules filii Hevæ, Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Eia ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. Le « Salve Regina » de Saint Bonaventure Découvrez Salve regina II: Salve regina, mater misericordiae de Vivavoce sur Amazon Music. Le « Salve Regina » d’Abrahamus Bzovius (op) O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria. L’antienne « Salve Regina », véritable salutation à la Vierge, est chantée à la fin de l'office des Complies par les Dominicains depuis 1221. Ad te suspiramus gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Un usage liturgique traditionnel veut qu'on incline la tête en prononçant les noms de Jésus et Marie, par respect pour leurs personnes. C F C F G Ad te suspiramus, gementes et flentes F G C In hac lacrimarum valle. Ad te clamamus, exsules filii Evae. Hail, holy Queen, Mother of Mercy,Our life, our sweetness and our hope! Salve, Regina, mater misericordiae, vita, dulcedo et spes nostra, salve. En effet, d'après les récits de ses miracles, il se trouvait dans la cathédrale de Spire (Speyer), en Allemagne, en présence de tout le clergé, quand il se mit trois fois à genoux, disant à chaque agenouillement l'une des trois invocations. Au XIIè siècle, Saint Bernard, le célèbre dévot de Notre-Dame, ajoute au Salve Regina ses … ℣: Pray for us, O Holy Mother of God.℟:That we may be made worthy of the promises of Christ. Ad te clamamus, exsules filii Hevae. Salve, decus humani generis, Salve, Virgo dignior ceteris, Quae virgines omnes transgrederis, Et altius sedes in superis, O Maria ! Ad te clamamus, exsules, filii Hevae. Citons, au XVIIe siècle Marc-Antoine Charpentier H 24, H 23, H 27, H 18, au XVIIIe siècle, les noms d'Antonio Vivaldi et de Giovanni Battista Pergolesi (en français Jean-Baptiste Pergolèse). Dios te salve, Reina y Madre de Misericordia, vida, dulzura y esperanza nuestra, Dios te salve! Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. La Vierge Marie est la sainte patronne des États-Unis et du Mexique grâce à son patronage de Notre Dame de l'Immaculée Conception (États-Unis)[7] et de Notre-Dame de Guadalupe (Mexique)[8]. Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte. Salve, Regína, mater misericórdiae vita, dulcédo et spes nostra, salve Ad te clamámus, éxules fílii Evae. Qualifier Marie de mère de miséricorde mérite un instant d’attention. Elle est reine bien sûr, mais l’auteur Adhémar de Monteil, évêque du Puy, au XIe siècle, l’appelle aussitôt mère de miséricorde et ses yeux miséricordieux sont tournés vers nous. Cette attitude mariale a été interprétée dans l’art par le symbole du manteau qui protège un groupe de fidèles (tradition occidentale), ou bien une ville entière (tradition orientale). Ad te clamamus, exsules filii Evae. Ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Amen. Le « Salve Regina » de Saint François de Geronimo, « La Prière pour les Familles éprouvées à Sainte, avant, pendant et après la Sainte Communion, Enseignements pour les Séparés-Divorcés Fidèles, La Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (FSSP), La Communion de Notre-Dame de l'Alliance (CNDA), Les Exercices Spirituels de Saint Ignace de Loyola avec les CPCR. Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Au XVIIe siècle, les jansénistes ont voulu changer certaines paroles de la prière. Saint Bernard serait l'auteur des trois dernières invocations : O Clemens, O Pia, O Dulcis Virgo Maria. Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. La Prière du « Salve Regina » à la Sainte Vierge Le Salve Regina est l'un des cinq antiphonaires (l'Ave Maria, le Magnificat, le Stabat Mater, le Regina Caeli et le Salve Regina) consacrés à la Très Sainte Vierge Marie dans la religion Catholique. Ad te suspiramus, gementes et flentes In hac lacrimarum valle. Amén. Oh clemente, oh piadosa, oh dulce Virgen María! ℟:Ut digni efficiamur promissionibus Christi. Ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Amen. Ad te clamamus, exsules filii Hevae, ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. The " Salve Regina " (/ ˌsælveɪ rəˈdʒiːnə / SAL-vay rə-JEE-nə, Ecclesiastical Latin : [ˈsalve reˈdʒina]; meaning 'Hail Queen'), also known as the " Hail Holy Queen ", is a Marian hymn and one of four Marian antiphons sung at different seasons within the Christian liturgical calendar of the Catholic Church. The best known prayer to Our Lady, after the angelic salutation, is the Hail Holy Queen, where she is also greeted as Mother of Mercy. 1. Salve Regina * mater miséricórdiæ : Vita, dulcédo, et spes nostra, salve. O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria. Ad te clamamus, exsules filii Hevæ. Salve, Regina, mater misericordiae; vita, dulcedo et spes nostra, salve. O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria. Ad te clamámus, éxsules, filii Hevæ. Et, après cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. » Et ce dernier y consentit. Elle est chantée et appartient au répertoire du chant grégorien. Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.